image002
A peine arrivé à Savannakhet, je décide de louer un scooter pour
visiter la campagne. Une bande de joyeux lurons, occupée à célébrer,
dans la joie et la bonne humeur, le décès d'un membre de la famille,
m'invite à boire un coup de Lao Lao (whisky du Laos) puis
à manger... et me voilà embarqué à nouveau dans une
aventure que je ne suis pas près d'oublier.
Gnindi ton hap (bienvenue) au Laos ou Lao,
le pays de la douceur de vivre !

image004
Véhicule de tous les jours le plus couramment utilisé à la campagne.

image006
Maison laotienne de campagne identique à celles du Cambodge.
Certaines sont en bois ou en paille d'autres en
parpaings mais elles sont rares.


image008 image010 image012
Bienvenue à la capitale Vientiane où communisme et religion vont de paire à la
grande joie de M. Klamchank Dinthongsay qui tient également plus que jamais au
maintien des traditions familiales dans son pays où tous les membres de la même
famille vivent ensemble jusqu'à leur mort... pour le meilleur et pour le pire !
Photo de gauche : administration à Vientiane drapée de la faucille et du marteau.
Photo du milieu : M. Klamchank Dinthongsay, Vietnamien de naissance et Laotien d'adoption qui,
si vous passez le voir à sa petite épicerie située au 330 de la rue Samsenthai, vous racontera, en anglais,
français, vietnamien ou laotien vous avez le choix, toute l'histoire de l'Asie
du sud-est depuis 1855 !...
Photo de droite :
les moines ont en principe fait voeu de pauvreté et vivent, y compris pour leur nourriture,
des dons des fidèles, qui de leur côté accumulent ainsi des mérites et des vertus. Il est en principe attendu d'un bon
croyant bouddhiste qu'il passe quelques semaines ou quelques mois de sa vie sous la robe orange du moine
dans un monastère, le plus souvent à l'adolescence ou avant le mariage, afin de parfaire son éducation religieuse.

image014
Encore un bouddha impressionnant, parmi des centaines d'autres,
dans le tout petit jardin de Xieng Khuan situé à 25km de Vientiane.

image016 image018 image020
Photos laotiennes plutôt insolites et clin d'oeil à toute la famille Decron.
Photo de gauche : joueurs de pétanque laotiens. Photo du centre : chauffeur de tuk-tuk plutôt relax.
Photo de droite : raquettes électriques anti-mouches et moustiques.

image022
26 janvier 2009 : l'arrosage des 51 balais...
au pastis 51 cela va de soit !

image024 image026 image028
Enfants du Laos.

 

image030 image032
Les montagnes, cavernes et grottes de Vang Vieng méritent au moins un arrêt
d'une journée voire deux. Superbe balade vers Tham Phu Kham en vélo,
d'environ 14km, en cotoyant les populations locales. Attendez vous cependant
à rencontrer de nombreux touristes peu scrupuleux et sans gêne qui n'ont
aucun complexe à se balader le torse nu ou à étaler leurs dollars (australiens).

 image034 image036 image038
Si vous adorez Bouddha et les temples, c'est à Luang Prabang
qu'il faut vous rendre, vous en aurez pour votre argent !
Photo de gauche : Luang Prabang, le fleuve Mékong et la forêt tropicale.
Photo du milieu : Vat Mai, un temple parmi tant d'autres, incroyablement bien restauré.
Photo de droite : La grotte de Pak Ou aux milliers de Bouddhas (superbe balade sur le Mekong
en prenant le bâteau directement auprès des bateliers... ça vous coûtera moins cher !)

image040 image042 image044
Au détour du chemin dans Luang Prabang.
Photo de gauche : jeu du kato qui se joue avec les pieds, une balle tressée et un filet de volley.
Photo du milieu : des produits bien français retrouvés au Laos : fromages de la vache qui rit, baguettes, nutella, pastis.
Photo de droite : offrandes naturelles plutôt jolies devinez pour qui... le dieu Bouddha !

image024
Départ pour le nord du Laos. Les routes de montagne sont
toutes en terre rocailleuse. Les voyages y sont très éprouvants.
On ne chiffre pas les trajets en distance mais en heure !

image052
Femmes Hmong attendant le bus. Le nord du Laos, tout comme
le nord de la Thaïlande et du Vietnam, est habité par plus de 50
ethnies différentes tres intéressantes à rencontrer et à voir vivre.


Instituteur de 90 ans enseignant encore dans son école de campagne au nord
du Laos à Muang Kua. Savez-vous ce que cet homme m'a répondu lorsque
je lui ai posé la question de savoir quels souvenirs il avait conservé de
la colonisation française ? Incroyable mais vrai : "Vous les français,
on ne vous remerciera jamais assez de nous avoir transmis
le goût de la littérature et de l'art d'enseigner !"

image046 image048 image050
La vie sur le bord du Mékong à Muang Kua : jardinage, baignade,
jeux d'eau, balades en pirogue, pêche, toilette, lavage en tout genre...

 

image030 image056
Tay Trang : frontière Laos/Vietnam (enfin ouverte aux étrangers)...
en compagnie d'étudiants laotiens déchaînés,
se rendant au Vietnam pour y apprendre la langue.
Les échanges entre les deux pays sont très fréquents.